Tendinite du fascia lata

La tendinite du genou ou tendinite du fascia lata est causée par la friction de la bandelette ilio-tibiale sur le tubercule du condyle externe du genou à chaque flexion-extension du genou. La tendinite du fascia lata est aussi appelée syndrome de l'essuie-glace ou de la bandelette de Maissiat ou encore syndrome de la bandelette ilio-tibiale.

tendinite du fascia lata ou syndrome de l'essuie-glaceCe syndrome est lié à la répétition des mouvements de flexion-extension pendant un effort de course prolongé. Il concerne toujours des sujets jeunes, sportifs, pratiquant la course à pied, le cyclisme ou le football.

Certaines conditions favorisent ce type de tendinite:

  1. la course en côte, ou en descente,
  2. l'utilisation de chaussures usagées
  3. l'augmentation brutale du kilométrage hebdomadaire.

Les particularités de la douleur

La douleur est située sur la face externe du genou lors de la flexion de celui-ci pendant la course. Son intensité est variable et présente quelques particularités. Au repos, lors de la marche, lors d'activités sportives qui nécessitent des courses irrégulières, comme le tennis, le basket, ou même lors de certaines activités en charge telle que le ski, il n'existe aucune douleur.

tendinite du fascia lata
En courant la douleur est située sur la face externe du genou lors de sa flexion

Par contre, lorsque le sujet effectue une course à pied, il constate pour une distance qui est habituellement toujours la même, une douleur importante située au niveau du compartiment externe de son genou, qui le contraint à arrêter sa course. Dés l'arrêt de cette activité, la douleur diminue voir s'estompe totalement. Elle peut cependant parfois être moins typique et persister en dehors de l'effort.

Le muscle tenseur du fascia lata ou TFL est un muscle allongé, limite externe de la région fessière, charnu à son extrémité supérieure. Il se prolonge sous la forme d'une bandelette fibreuse, véritable tendon, qui correspond au tendon terminal du muscle grand fessier et du tenseur du muscle fascia lata.

Il participe avec le psoas, l'iliaque, le droit antérieur, le petit fessier, le moyen fessier par ses fibres antérieures, le couturier, le pectiné, le petit adducteur, le moyen adducteur, le droit interne à la flexion de la hanche.

flexion de la hanche
a=actif tendu b=actif fléchi c=passif fléchi

Ce tendon, dont la forme est particulière, puisqu'elle est plate, comme une véritable lame, va se fixer à la partie extérieure du genou sur une zone en relief.

De son insertion jusqu'à la zone située au dessus du condyle et du fémur, cette lame tendineuse est libre et peut donc se déplacer.

Elle balaie (comme un essuie-glace) tout naturellement la zone située en dessous d'elle, le condyle externe, partie basse et externe du fémur.

La tendinite du fascia lata est causée par la friction de la bandelette ilio-tibiale sur le tubercule du condyle externe du genou à chaque flexion-extension du genou.

La tendinite du fascia lata peut se compliquer d'une bursite par la présence de la bourse séreuse entre le tendon et le tubercule. Cette pathologie est très souvent causée par le déséquilibre latéral du pied, surtout en pronation rarement en supination.

Consultation et traitement

tenseur du fascia lata
TFL ou Tenseur du fascia lata
Lorsque le médecin examine le genou, il ne constatera aucune douleur particulière. Pour retrouver la douleur habituelle, il doit effectuer des mouvements de flexion extension, autour de 30°. Les radiographies sont habituellement normales. La résonance magnétique, comme l'échographie, peuvent mettre en évidence une inflammation à type de bursite située entre la bandelette ilio-tibiale et le condyle externe.

Le traitement associe plusieurs mesures

L'examen podologique se fera sur podoscope avec analyse des empreintes et éventuellement via des capteurs sur un tapis de marche qui restituera les zones d'hyper et d'hypo appui. L'examen clinique peut déboucher sur la prescription d'orthèses plantaires qui élimineront les troubles statiques et les facteurs favorisants.

L'importance des orthèses plantaires

tenseur du fascia lata TFL

Les orthèses plantaires vont stabiliser le pied en dynamique, réduire la rotation interne des genoux et éviter le frottement douloureux du tendon. Avec les orthèses, les pieds et les membres inférieurs sont stabilisés. Leur but est de revenir au delà du seuil d'irritation de la bandelette.

Les orthèses plantaires ont aussi un intérêt préventif. Leur objectif est de diminuer les contraintes au niveau du compartiment externe. La prescription de talonnettes à renforcement postéro-externe est indispensable pour les sujets présentant un genu-varum important ou qui sont résistants au traitement médical. Une orthèse plantaire fonctionnelle thermomoulée en résine ou en mousse microcellulaire corrigera l'hyperpronation de l'arrière pied, évitant ainsi la torsion tibiale interne.

Le contrôle de la chaussure de sport est également essentiel. Le type de terrain d'entraînement doit être analysé. Le traitement kinésithérapique associe physiothérapie locale, cryothérapie, étirements.

etirement du fascia lata en appui costalétirement du tenseur du fascia lata en appui sur les coudes
Étirements spécifiques du fascia lata

Le traitement médical peut être local, par application d'anti-inflammatoires, ou ceux-ci peuvent être prescris par voie générale. Dans les cas rebelles, une ou 2 infiltrations effectuées au niveau de la zone d'inflammation sont nécessaires. La mésothérapie donne également des résultats intéressants.

La chirurgie est rarement utilisée, elle est réservée aux échecs prolongés du traitement médical. L'intervention consiste en une section des fibres postérieures de la bandelette, au niveau de la zone de frottement. Après une période de repos de quelques jours, la marche est autorisée rapidement, la reprise de l'activité sportive s'effectue entre le 2ème et le 3ème mois.

Solutions techniques pour continuer à s'entraîner: courir vite et haut ou lentement mais en fréquence

flexion extension du genouLe traitement habituel s'il n'y a pas d'intervention chirurgicale commence par le repos. Pourtant, le caractère systématique du repos est discutable dans un grand nombre de tendinites. Le plus souvent, une activité allégée peut être maintenue.

Concernant la tendinite du fascia lata il a été constaté qu'elle intervenait uniquement lorsque la flexion du genou atteignait un certain angle.

Tant que l'angle n'était pas atteint, le coureur ne risquait rien.

Du coup les coureurs qui plient peu le genou lors de l'impact du pied au sol prennent peu de risques. Conséquence logique: la course rapide (sprint, fractionné...) effectuée sur terrain plat ne cause pas ou n'aggrave pas la pathologie car une telle course entraîne une moindre flexion du genou.

Alors, en cas de tendinite du fascia lata, il est toujours possible de courir vite et haut sans douleur.

Une autre solution technique est de courir lentement mais en augmentant la fréquence des foulées donc en réduisant leur longueur.

Ce style de course favorise en effet aussi l'alignement du genou.

Concernant la bonne technique de course il est possible de consulter la page: Comment bien courir

Autre cause de mal au genou en courant

mal au genou comment le soigner?Le mal au genou réapparait souvent lors d'une reprise sportive malgré les soins médicaux et les séances de kinésithérapie. Des exercices trop intenses ou inappropriés sont à l'origine de la douleur. Un programme sportif progressif de remise en forme centré sur l'affinement des sensations musculaires permettra de refaire du sport sans sequelles.