10 erreurs à éviter pour mieux s'entraîner et progresser

Varices, sudation, vitamines etc... : quelques erreurs à ne plus commettre pour s'entraîner efficacement

On naît athlète, on ne le devient pas

FAUX

Les performances athlétiques exigent travail et rigueur. Il en va de même pour tous les niveaux d'entraînement. Rester en bonne santé n'est pas inné. La condition physque se travaille et s'entretient.

Il suffit de quelques minutes par semaine pour se mettre en forme

FAUX

L'un des éléments les plus importants de l'entraînement physique est sans aucun doute la capacité du coeur à accomplir son travail : c'est ce que l'on appelle l'endurance cardiovasculaire. Pour permettre à ce précieux organe de bien faire son travail, on doit porter son rythme cardiaque (pouls) à 60 % de son maximum pendant au moins 30 minutes 3 fois par semaine. Pour cela il est indispensable de pratiquer une activité physique sollicitant les 2 tiers de la masse musculaire totale du corps humain. La course à pied est idéale pour cela mais on peut aussi faire du rameur, de la natation, du cyclisme, de la marche nordique ou du ski de fond.

Une ceinture de sudation permet d'avoir un ventre plat

FAUX

Une ceinture de sudation ne permet pas d'avoir rapidement un ventre plat. Une ceinture de sudation ne fait éliminer que de l'eau que vous récupérez dès que vous buvez à nouveau.

Plus on s'entraîne, plus on est en forme

FAUX

Il faut éviter de remplacer un déséquilibre par un autre. Un manque d'exercice ne doit pas être remplacé par un surentraînement. Le retour à une bonne condition physique doit se faire graduellement et progressivement sans jamais pousser l'effort au point de suffoquer et d'abréger ses exercices. Il existe une quantité idéale d'entraînement qui se différencie d'une simple augmentation de volume d'entraînement.

Les exercices localisés font maigrir là où l'on veut

FAUX

Malheureusement ce mythe est faux. Lorsque des muscles actifs ont besoin de graisse, celle-ci est acheminée par la circulation sanguine. Les sources sont diverses et il se peut que la graisse nécessaire aux muscles du ventre lors de vos relevés assis provienne d'une omoplate! Un membre plus volumineux n'est pas moins graisseux, il est simplement plus musclé.

La méthode efficace pour maigrir est toujours la même quelle que soit la région du corps visée. Il faut suivre un régime sportif fondé sur une alimentation adaptée, une pratique sportive basée sur la course à pied et sur une musculation de type explosif. Le programme sportif pour perdre du poids proposé sur le site peut constituer un point de départ intéressant pour cela.

Une fois en forme, on le reste même en réduisant l'entraînement

FAUX

Ni le marcheur qui parcourt facilement ses 5 kilomètres, ni le joueur de tennis soutenant 3 sets intenses ne pourront maintenir leurs performances s'ils interrompent leur entraînement, ne serait-ce que pour quelques semaines.

Si on est en forme on peut éviter de s'échauffer

FAUX

Toutes les activités physiques ont un effet sur les muscles et les exposent, à divers degrés, aux risques de blessures (élongations, claquages, déchirures). Par conséquent, plus un individu fait de l'activité physique plus il devra se soucier de réaliser un bon échauffement

L'exercice sportif provoque des varices

FAUX

Au contraire, la pratique d'activité physique permet d'entretenir le bon fonctionnement des veines. Si vous êtes prédisposé aux varices, le port de chaussettes de contention pour le sport pourrait vous être utile. Le massage des veines profondes par les muscles en activité est tellement important pour assurer le retour sanguin vers le coeur, que certains auteurs parlent de la pompe valvulo-musculaire des mollets, et n'hésitent pas à comparer son effet à celui d'un coeur supplémentaire. Dans les efforts statiques, muscles contractés et segments de membres immobiles, comme dans une mêlée où on pousse en restant sur place, les veines profondes sont étranglées tellement la contraction musculaire est forte, et la circulation du sang est bloquée. Par contre, dans les efforts dynamiques au cours desquels les jambes et les cuisses bougent, le massage veineux est bon, le sang circule bien. Quand la chaleur du corps est trop forte, le sang vient vers la peau pour éliminer des calories dans l'air qui nous entoure. Cette circulation cutanée plus forte augmente également le débit veineux superficiel

Chaussettes de contention ou de récupération pour le sportQuand un sportif a des problèmes de varices, on lui conseille une activité sportive modérée : marche à pied, natation, gymnastique douce, natation, ski de fond, cyclisme sans compétition. On interdit les efforts à respiration bloquée et en apnée et ceux qui compriment les jambes. Avec l'aide de bas de contention, on peut pratiquer presque tous les sports. Des médicaments sont proposés dans le traitement des insuffisances veineuses (jambes lourdes,fourmillements, picotements, crampes, oedèmes). Ils sont à base de vitamine P ou de flavonoïdes

La transpiration est un signe de mauvaise forme

FAUX

La production de sueur n'a rien à voir avec la condition physique. Certaines personnes possèdent plus de glandes sudoripares et produisent tout simplement plus de sueur

Les compléments alimentaires améliorent à eux seuls la condition physique

FAUX

Cette croyance ne repose sur aucun fondement scientifique. Une bonne alimentation saine et équilibrée suffit à procurer toutes les vitamines et les minéraux nécessaires à un bon entraînement, les compléments comme la spiruline ne sont utiles qu'en cas de pratique physique importante, pour éviter notamment les carences en fer.

Dans le domaine du cyclisme 6 erreurs d'entraînement à vélo sont aussi consultables sur le site VTT du Garlaban

erreurs et idées fausses à l'origine de l'abandon de la pratique sportive

Quelques mythes sportifs