Poids de forme, poids idéal et poids idéalisé

Le poids de forme est le poids pour lequel on se sent bien, physiquement et moralement; c'est un poids idéal unique et personnalisé. Pour cela, on peut être à son poids de forme sans avoir obligatoirement l'indice de masse corporelle attendu par sa taille et son age selon des normes standardisées. 3 règles sont à appliquer pour bien se peser et connaitre son poids réel car de nombreuses causes peuvent expliquer des variations transitoires de celui-ci.

Poids de forme et calcul du poids idéal

poids de forme ou poids idéal ?

L'IMC ou indice de masse corporelle ne calcule pas le poids de forme, mais un risque pour la santé. C'est un indice utilisé à l'origine par les compagnies d'assurance pour déterminer les risques futurs de maladie. Il donne une information sur un poids théorique idéal. Le calcul du poids idéal peut se baser sur 7 formules. Il existe 3 programmes gratuits à télécharger pour obtenir automatiquement ce calcul. Au lieu d'utiliser la notion de poids idéal il est préférable de parler de poids de forme. Compte-tenu de l'age et de la taille il faut bien sûr stabiliser son poids mais en gardant toujours à l'esprit que des écarts de 2 à 3 kg sont tout à fait normaux. Il ne faut pas se polariser sur un chiffre en particulier. Il n'y a pas de poids à idéaliser.

Perte de gras sans perte de poids

Lors d'un régime couplé à un programme d'exercices de musculation la répartition masse grasse-masse musculaire évolue au bénéfice de la masse musculaire. Les muscles, sans nécessairement prendre du volume, deviennent plus toniques et plus denses. On perd réellement de la masse grasse car le métabolisme basal est stimulé. Des calories sont aussi brûlées durant les entraînements mais il n'y a pas immédiatement de perte de poids car la densité augmentée de la masse maigre dont fait partie le muscle est plus importante que celle de la masse grasse. Elle est de 0.9007 pour la graisse et de 1.11 pour le muscle. Pour cette raison il est essentiel, quand on commence un plan pour perdre du poids associant une réduction calorique et un programme sportif, de mesurer son tour de cuisse ou de bras avant le début du régime. Cette mesure permettra de rester motivé car on enregistrera des variations de volume donc de tonicité avant que le poids ne change. Nous vous conseillons pour cela notre Programme de 12 exercices de fitness sans matériel. ou notre Programme Corde-Squat

On peut aussi mesurer périodiquement son indice de masse grasse ou IMG. 2 programmes gratuits sont à télécharger sur le site. Ils calculent le pourcentage de masse grasse à partir du poids, de la taille et de la circonférence du poignet. Le poids de forme d'un judoka n'est pas celui d'un gymnaste ou d'un marathonien.

Perte de poids temporaire et poids de forme

Quand on veut perdre du poids on veut surtout perdre de la graisse. Il faut alors se préserver de certaines désillusions car des variations même importantes sur la balance, du jour au lendemain, ne sont pas forcément significatives d'une diminution réelle du gras en excès. En effet plusieurs facteurs doivent être pris en compte.

L'état d'hydratation

perte de poids avec ceinture de sudationAprès un entraînement, surtout par temps chaud et humide, il peut survenir une perte hydrique qui, mal compensée, provoquera une diminution de poids pouvant avoisiner 1kg à 1,5kg. Une ceinture de sudation portée durant l'effort ou même au repos peut aussi provoquer une perte importante d'eau. Cette perte d'eau entraîne une diminution de poids très provisoire car il est vital de s'hydrater.

Le statut glycogènique

Après un effort long et intense, les stocks de glycogène musculaire et hépatique peuvent baisser à des valeurs inférieures à 5g/kg, alors qu'en période normale ils se situent à 30g/kg, ce qui se répercute pour un coureur de 60kg par 1,5kg sur la balance. D'un jour à l'autre, des fluctuations de 1 à 2kg sont donc possible, sans qu'il s'agisse de perte de poids réelle, dans le sens où ce n'est pas de la graisse qui sera perdue, mais de l'eau et du glycogène, qu'il faudra obligatoirement reconstituer. Sur un plan pratique il est donc parfaitement inutile de courir avec un coupe-vent ou une ceinture de sudation pour espérer maigrir durablement.

Les variations durables de poids

A plus long terme, après 3 à 4 semaines, à la suite d'un changement important du type d'entraînement, surtout chez les triathlètes et les adeptes de la musculation, une prise de poids avec stabilisation sera due à un accroissement de la masse musculaire, celle-ci ne devant pas être considérée non plus, comme une masse inerte. A l'inverse, une interruption de l'entraînement, suite à une blessure, peut occasionner dans un premier temps une perte de poids qui sera due à la fonte musculaire suivie dans un deuxième temps par une prise de poids due à l'inactivité physique et qui elle, sera de la vraie graisse.

Comment bien se peser

3 règles sont à appliquer pour connaitre son poids réel

  1. Pour éviter l'effet parasite des repas, il faut prendre son poids le matin, à jeun, après avoir uriné.
  2. Il faut faire une moyenne sur plusieurs jours d'affilée pour compenser les fluctuations attribuées à l'état d'hydratation et au statut glycogènique.
  3. Il faut faire la comparaison à des périodes d'intensité d'entraînement similaire, en dehors des éventuelles périodes de musculation, ou après des blessures ou repos prolongés.

Un régime bien conçu peut faire perdre 1kg par semaine de graisse, mais pas plus. Au delà, le régime est trop sévère et c'est alors le muscle qui se mange, ce qui n'est pas l'effet recherché. Tout individu masculin peut abaisser son taux de graisse à 8% de son poids, et à 15% pour une femme.

Voir aussi les liens internes relatifs au poids de forme