Faire du sport pour maigrir, oui mais encore ?...

Faire du sport est bon pour maigrir mais pas seulement. Les conséquences bénéfiques de la pratique du sport sur la santé se situent au niveau physique mais aussi mental. Angoisse et dépression peuvent être combattues en faisant du sport. Le bien-être consécutif à la pratique sportive permet d'affirmer que le sport ajoute de la vie aux années. Il suffit pour cela de faire du sport tous les jours à raison de 30 minutes de marche rapide; c'est le seuil minimal d'activité physique préconisé par le Programme national nutrition-santé du Ministère de la Santé et de la Protection sociale.

Faire du sport entraîne...

Faire du sport
  1. une meilleure circulation du sang dans les artères
  2. une augmentation de la puissance musculaire du coeur. Le volume de sang éjecté à chaque contraction cardiaque peut être augmenté de 50 % par l'entraînement.
  3. un ralentissement de la fréquence cardiaque de repos; c'est une économie d'énergie.
  4. une meilleure oxygénation des muscles et des organes et une augmentation de l'endurance locale
  5. une plus grande solidité des articulations car les ligaments se renforcent et deviennent plus élastiques, et un renforcement des os par une augmentation de la masse osseuse et donc une meilleure prévention de la perte osseuse liée au vieillissement, en particulier pour les femmes.
  6. une augmentation de la force jusqu'à 40 %
  7. une augmentation de la vitesse jusqu'à 20 %
  8. une augmentation du métabolisme de base
  9. un meilleur contrôle de son poids en perdant de la graisse (diminution du taux de masse grasse) et en gagnant du muscle (augmentation de la masse maigre)
  10. une augmentation de la souplesse et de la coordination

Faire du sport réduit...

faire du sport longtemps
  1. le taux sanguin de triglycérides. Pour faire baisser les triglycérides, il faut faire du sport mais aussi consommer moins d'alcool, moins de sucre et perdre du poids si on est en surpoids.
  2. les risques d'ostéoporose et les effets de la ménopause. Les personnes physiquement actives ont des os plus denses que les personnes physiquement inactives. Il est essentiel de faire des exercices avec mise en charge où le poids du corps passe d'une jambe à l'autre, comme dans le cas de la marche, pour avoir des os en bonne santé.
  3. les risques de cancer du côlon et certainement les risques de cancer du sein et de cancer du poumon
  4. les risques de problèmes de mal de dos et de douleurs musculaires. Ces risques sont plus grands parmi les personnes qui travaillent fort physiquement et celles qui ont un emploi ne comportant aucune activité physique. Les flexions du tronc et l'exercice consistant à faire basculer le bassin vers l'avant réduisent la fréquence des crises aiguës.
  5. les risques d'obésité. Pour cela, il faut prendre l'habitude d'en faire toute sa vie - pratiquer régulièrement une activité physique de niveau faible à modéré et de longue durée
  6. les manifestations extérieures de la dépression légère ou modérée grâce à la production d'endorphines, mais le sport ne permet pas faire l'économie d'une psychothérapie.
  7. le stress et l'anxiété

Et enfin...

Les personnes dont le niveau de condition physique est bas peuvent prendre jusqu'à 2 fois plus de journées de congé que leurs homologues en forme.

Les diabétiques sont 3 fois plus vulnérables aux maladies cardiovasculaires. L'activité physique aide à réduire les risques de diabète de type 2

Les personnes physiquement actives ont tendance à être plus satisfaites de leur silhouette, de leur apparence et de leur poids

Conseils sportifs

banniere du site entrainement-sportif.fr