Mouvements du genou

Le genou présente 2 types de mouvements : la flexion-extension et la rotation . Le mouvement de flexion est particulièrement sensible car un ménisque déchiré , par exemple, est la conséquence de mouvements rapides de torsion ou de flexion forcée du genou.

Flexion-extension du Genou

La flexion du genou permet de rapprocher le talon de la fesse. La flexion est limitée par le volume des muscles postérieurs de la cuisse. La flexion maximum étant la position talon fesse (140 degrés à 160 degrés). Elle est plus facile en fléchissant la hanche par relâchement du muscle droit antérieur qui est biarticulaire.

flexion extension du genouLa flexion du genou est provoquée par les muscles postérieurs de la cuisse et plus particulièrement par les ischio-jambiers. Peuvent donc être mis en oeuvre dans la flexion les muscles : demi membraneux, demi tendineux, biceps femoral, couturier, droit interne, poplité, jumeau interne, jumeau externe. En dehors du poplité et du court biceps tous les autres muscles sont bi-articulaires mettant en action soit la hanche soit la cheville (jumeaux)genu-recurvatum

Le mouvement d'extension permet de mettre le tibia (la jambe) dans le prolongement du fémur (la cuisse). Chez certaines personnes hyperlaxes le genou peut dépasser cette position et se mettre en recurvatum (genu recurvatum). Lorsque le genou ne peut se tendre complètement on parle de flessum du genou. L'extension du genou est plus facile lorsque la hanche est en extension en raison du relâchement des muscles postérieurs de la cuisse (ischio-jambiers). C'est le très volumineux quadriceps qui assure l'essentiel de l'extension du genou. Le deltoïde fessier (avec ses composants : le tenseur du facia lata et le plan superficiel du grand fessier) participe aussi à l'extension

Ménisque déchiré

Un ménisque déchiré est la conséquence de mouvements rapides de torsion ou de flexion forcée du genou. menisque déchiré

Les ménisques sont des petites cales de consistance élastique (c'est un fibro cartilage), situées entre le tibia et le fémur dans l'articulation du genou. Il existe pour chaque genou un ménisque interne entre le condyle interne et le plateau tibial interne et un ménisque externe entre le condyle externe et le plateau tibial externe.

En forme de croissant et triangulaire à la coupe le ménisque rend les surfaces articulaires plus congruentes en augmentant la concavité des glénes tibiales; de plus il a un rôle d'amortisseur (le ménisque externe est refermé en forme de O, le ménisque interne est plus ouvert en forme de C).

ménisque déchiré
Exemples de ménisques déchirés

menisque interne , menisque externeAttaché en périphérie à la capsule et à ses renforcements ligamentaires, il est mobile et se déplace avec les condyles. Ses seuls points fixes sont la corne antérieure et la corne postérieure. Il se déplace d'avant en arrière dans la flexion extension du genou et latéralement dans la rotation du genou. Lors de mouvements rapides de torsion ou de flexion forcée du genou il peut se trouver coincé entre tibia et fémur et se déchirer. Une lésion méniscale risque, en s'aggravant, d'entraîner un blocage du genou en position de flexion.

La rotation du genou

La rotation du genou ne peut s'effectuer que genou fléchi. Il n'y a pas de rotation en extension du genou. La rotation externe est de 40 degrés.

rotation du genouLes muscles qui la mettent en action sont le biceps et le deltoïde fessier (avec ses différents constituants : tenseur du facia lata et le plan superficiel du grand fessier.)

La rotation interne est moins importante (30 degrés). Les muscles mis en oeuvre sont : le demi tendineux, le demi membraneux le droit interne, le poplité, le couturier

Il existe une rotation automatique du genou lors des mouvements de flexion extension du genou en raison de la forme asymétrique des extrémités osseuses du tibia et du fémur. Il y a rotation interne automatique en flexion et rotation externe automatique en extension du genou.

La rotation du genou est impossible en extension en raison de la mise en tension de ligaments