Test de terrain pour évaluer la résistance à une lactatémie élevée

Ce test de terrain composé de deux séries de courses courtes à vitese maximale permet d'estimer le degré de résistance à une forte lactatémie, c'est à dire à une forte concentration de lactate, principalement au niveau des membres inférieurs. La lactatémie est le taux de lactate sanguin. Le lactate est le sel de l'acide lactique. Ce sel est majoritairement produit par les muscles, les globules rouges et les cellules cérébrales au cours de la production d'énergie anaérobie, c'est à dire au cours d'un effort musculaire intense lorsque les cellules ne sont pas suffisamment ou sont totalement privées d'oxygène. C'est ce que l'on appelle la glycolyse anaérobie.

utilisation du glucose et glycolyse anaérobie

La sécrétion excessive de lactate survient lorsque les besoins des muscles en glucose sont supérieurs à l'apport en oxygène dont ils bénéficient. C'est le pyruvate qui est alors transformé en lactate. Afin d'évaluer l'aptitude du sportif à résister à l' afflux de lactate et à continuer à être performant dans des conditions physiologiques de plus en plus difficiles le test mesure la faculté à enchaîner des séries de sprints, donc des efforts brefs et d'intensité maximale, avec des récupérations incomplètes.

Population concernée par le test de résistance à la lactatémie

Ce test de terrain intéresse tout particulièrement les sprinteurs et les coureurs de demi-fond, les pratiquants de sports de combat avec lesquels il a été utilisé en de nombreuses occasions (athlètes de niveau mondial), mais aussi les pratiquants de sports collectifs (notamment de grand terrain, football et rugby) et les adeptes du crossfit soumis aux exigences extrèmes des WOD, une suite d'exercices de musculation variés qui sont réalisés à haute intensité. Ce test s'est révélé extrêmement fiable pour déterminer l'état de forme physique atteint dans le secteur énergétique requis par l'activité. Compte tenu du niveau très élevé d'intensité demandé il n'est pas destiné aux sportifs débutants et encore moins aux personnes sédentaires inaccoutumées aux efforts violents produits en situation de dette importante d'oxygène.

Test de terrain contre test en laboratoire

Un test réalisé en laboratoire permet de déterminer avec précision, sécurité et reproductibilité un grand nombre de paramètres en utilisant souvent un appareillage rare et onéreux alors que le test de terrain ne nécessite pas de matériel spécifique et permet d'évaluer le sportif dans son environnement naturel. Infiniment moins précis qu'une analyse de sang par exemple ce test de résistance devra être interprété à partir d'indices indirects tels que la comparaison de durées de course ou lea vitesse de dégradation des performances. Il devra aussi être relativisé selon le degré d'implication et la motivation du sportif à totalement s'investir dans le protocole.

Protocole de passation du test de résistance à la lactatémie

Aménagement

Le test consiste à courir en ligne droite sur une surface plane et stable si possible sur un terrain couvert et protégé du vent afin de conserver des conditions extérieures constantes. Dans la mesure où les résultats n'ont pas vocation a être généralisés à une autre population que les athlètes directement impliqués dans l'épreuve ceux-ci pourront utiliser leur équipement habituel notamment au niveau des chaussures utilisées. Sur une pelouse ils pourront courir en crampons, sur une piste avec des chaussures à pointes. L'essentiel est d'être toujours dans les mêmes conditions matérielles d'un essai à l'autre.

Nature du test

On demande aux sportifs testés d'enchaîner 8 courses à vitesse maximale. La distance de ces courses augmente puis diminue régulièrement sous forme pyramidale. Ils doivent successivement parcourir 30 m, 40 m, 50 m, 60 m, 60 m, 50 m, 40 m, 30 m. La récupération est temporellement identique entre chacune des répétitions; elle est égale à 15 secondes. Les sujets peuvent s'allonger, s'assoir ou effectuer quelques pas durant ce temps de repos avant de repartir. L'atelier de course est effectué en aller-retour.

succession de sprints pour évaluer la résistance à une lactatémie élevée

Les modalités relatives au temps d'effort et de récupération telles qu'elles ont été choisies coïncident à partir de la course sur 60 m avec le pic de glycolyse anaérobie ,la zone d'effort privilégiée de production de lactates.

durée de l'effordu test de terrain sur la lactatémie et glycolyse anaérobie

Consigne

Au niveau du degré d'intensité à fournir on précise bien aux sujets que la vitesse de course doit être maximale à chaque essai. Ils devront repartir au plus dans les 5 secondes suivant le signal de reprise à l'issue de chaque sprint.

Mesure

La mesure de référence est le cumul de la durée des 8 efforts successifs. On doit déclencher le chronomètre à chaque départ quand le pied arrière se soulève et quitte le sol pour amorcer la première foulée du sprint.

Enchaînement

Il faut enchainer 2 sessions de 8 sprints dans les mêmes conditions et avec les mêmes exigences en terme d'intensité. Ces deux sessions doivent être espacées de 12 minutes.

Indices pertinents

Les informations pertinentes que l'on retient à l'issue du test sont les suivantes

  1. le cumul des temps de course
  2. la dégradation des performances au cours d'une même tentative. On pourra comparer pour cela la vitesse moyenne pour toutes les fractions mais surtout entre chaque fraction de même distance.
  3. la dégradation des performances entre les 2 tentatives.

Références: les informations de ce protocole pourront être consultées dans l'ouvrage "La préparation physique" dont l'auteur est Michel Pradet paru aux éditions Insep Collection: entraînement le 01/06/1996

Fichier téléchargeable

Afin de faciliter l'analyse des divers indices relevés pour ce test il est possible de télécharger notre fichier personnel sous forme de tableur dont l'aperçu est ci-dessous.

test résistance lactatémie

Nous utilisons notamment un coefficient de corrélation comme indice de dégradation des performances au cours d'une série. Si ce coefficient est proche de 1 on peut en conclure que les performances sont cohérentes entre elles donc qu'il n'y a pas de baisse de l'efficacité sur la totalité des essais d'une série.

Téléchargez notre fichier en suivant le lien suivant :

Test de résistance à la lactatémie

Tests utilisés en sport

Consultez ci-dessous tous nos tests sportifs

Test VMA

La VMA peut être testée à partir d'un temps, entre 4 et 6 minutes, ou d'une distance de course, entre 1km et 2 km. La Vitesse Maximale Aérobie (VMA) est la vitesse de déplacement du sujet qui correspond à 100 % de son VO2 max.

Test Luc Leger

Le test piste de Luc Léger-Boucher est un test de course à pied qui permet d'évaluer la VMA ou vitesse maximale aérobie. Il nécessite une piste de 150 m minimum ou, à défaut, un parcours plat et balisé tous les 50 mètres et un lecteur MP3 si on le réalise seul.

Test de Cooper

Le test de Cooper est un test de terrain par opposition aux tests de laboratoire sur tapis de course. Il consiste à parcourir la plus grande distance possible sur terrain plat en 12 minutes. L'allure de déplacement est libre. La marche est autorisée.

Explosivité

Ce test de force explosive des jambes consiste à effectuer un saut en longueur sans élan à partir de la position debout. Il permet d'évaluer spécifiquement la force explosive des muscles extenseurs de la jambe (fesses, cuisses et mollets). Un programme de musculation au poids du corps téléchargeable gratuitement sur le site permettra ensuite de développer cette qualité musculaire.

Autres tests

Cet article a été modifié le 10 novembre 2018 et est protégé par copyright. Toute reproduction est interdite sans l'autorisation de l'auteur

retour accueil