La respiration, un mécanisme musculaire et cellulaire à maitriser

Auteur : Bruno Chauzi, professeur certifié Éducation Physique. Article modifié le

La respiration est l'une des rares fonctions vitales sur laquelle nous pouvons agir directement en contractant volontairement notre diaphragme. Le sport, accompagné de quelques séances d'exercices de respiration abdominale, nous permet ainsi d'être plus performant en réapprivoisant notre souffle mais aussi de réguler nos réactions face au stress.

Parcours de l'oxygène

Les poumons sont des organes élastiques et spongieux comprenant plusieurs lobes. Ils sont enveloppés d'une membrane appelée plèvre.

parcours de l' oxygene

Quand le diaphragme se contracte l'air chargé d'oxygène est inspiré et passe par les cavités nasales. Il franchit le pharynx, le larynx et la trachée, s'engouffre dans les bronches, puis les bronchioles. Les échanges de gaz s'effectuent au niveau des alvéoles pulmonaires, des vaisseaux et des cellules.

alvéoles et respirationEn sens inverse, le sang arrive dans les poumons (chargés du gaz carbonique) et passe dans les alvéoles. Lors de l'expiration, une certaine quantité d'air quitte les alvéoles et, à mesure que les courants se rejoignent, un volume gazeux se reforme avant d'être expiré. Les quantités inspirées et expirées sont équivalentes.

bronchiole et respiration

La régulation de la respiration abdominale

En apprenant à réguler notre respiration abdominale nous pouvons rendre notre organisme plus performant et diminuer les effets du stress. Sans l'oxygène et le mécanisme de la respiration, pas d'énergie, donc pas de vie. La respiration fonctionne si bien toute seule que l'on oublie souvent son existence. C' est l'une des rares fonctions vitales sur laquelle nous pouvons agir directement. En apprenant à la réguler selon nos besoins, nous pouvons rendre notre organisme plus performant en repoussant ses limites et diminuer les effets du stress : troubles digestifs, fatigue, maux de dos, etc...

En général, notre mode de vie ne favorise pas une bonne oxygénation du corps. Les tensions musculaires réduisent l'élasticité de la cage thoracique; une mauvaise posture avec le dos voûté limite la mobilité des côtes et l'amplitude de contraction du diaphragme. La respiration abdominale fonctionne alors à son minimum et l'organisme se fatigue plus vite.

Le sport, accompagné de quelques séances d'exercices respiratoires, oblige à réapprivoiser son souffle. Une pratique régulière augmente la capacité respiratoire et l'on retrouve tonus et vitalité. Certains sports sont plus recommandés que d'autres, comme ceux d'endurance (ski de fond, natation, course à pied).

La qualité du souffle dépend aussi de l'environnement quotidien.

respiration et poumons

L'excès de chauffage, le tabac, le manque d'aération et d'activités extérieures encrassent notre respiration. Il faut savoir que la pollution dite domestique - provenant de certains matériaux isolants, revêtements en tissu, moquettes, colles, peintures, systèmes de climatisation, appareils fonctionnant au gaz, etc. - augmente plus encore les troubles et allergies respiratoires que la pollution atmosphérique!

La respiration: échanges gazeux et métabolisme cellulaire, schema
Echanges gazeux respiratoires et Métabolisme cellulaire

Exercice de respiration abdominale

Allongé sur le dos, jambes fléchies, posez une main sur le thorax, l'autre sur le ventre. Si, au moment de l'inspiration, votre ventre se gonfle, puis se dégonfle à l'expiration, vous respirez normalement. Par contre si votre ventre ne bouge pas et seul votre thorax bouge et vos côtes s'écartent à peine alors vous n'utilisez pas suffisamment votre respiration abdominale. Concentrez-vous et recommencez l'exercice plusieurs fois jusqu'à ce que vous maîtrisiez ces mouvements. Pour cela rappelez vous que l'inspiration est un processus actif durant lequel le diaphragme s'aplatit, presse les organes de l'abdomen et surtout provoque un processus d'aspiration de l'air extérieur en augmentant le volume disponible pour vos poumons dans la cage thoracique. Un relâchement des abdominaux facilitera l'action du diaphragme et le gonflement du ventre.