L'importance de la régulation de la consommation de sel pour les sportifs

La consommation de sel est cruciale pour les sportifs qui cherchent à maintenir un bon équilibre hydrique et électrolytique, mais il ne faut pas en consommer en excès. Découvrez dans cet article les risques de la consommation excessive de sel et comment la réguler pour améliorer les performances sportives .

1 - Pourquoi la régulation de la consommation de sel est importante pour les sportifs ?

Le sel est un électrolyte important qui aide à maintenir un bon équilibre hydrique et électrolytique dans le corps, ce qui est crucial pour les sportifs qui cherchent à améliorer leurs performances. Cependant, une consommation excessive de sel peut entraîner des problèmes de santé tels que l'hypertension artérielle et un risque accru de maladies cardiaques. Il est donc important pour les sportifs de réguler leur consommation de sel pour maintenir un bon état de santé et améliorer leurs performances sportives.

2 - Comment réguler la consommation de sel pour les sportifs ... et les autres ?

sel et santé

Il existe plusieurs moyens pour les sportifs de réguler leur consommation de sel. L'un des moyens les plus efficaces est de limiter la consommation de aliments transformés et de fast-food, qui sont souvent riches en sel. Il faut aussi penser à lire les étiquettes des aliments pour connaître la teneur en sel de ce que l'on consomme.

Boire suffisamment d'eau est aussi crucial pour maintenir un bon équilibre hydrique et électrolytique. Les sportifs devraient également consommer des aliments riches en potassium, comme les fruits et légumes, pour aider à contrebalancer les effets du sel sur le corps.

Pour l'ensemble de la population, sportifs et sédentaires, voici nos conseils.

Puisque ce sont les plats préparés de l'industrie alimentaire qui contiennent beaucoup trop de sel il faut avant tout cuisiner à la maison. La confection personnelle de plat demande du temps et une réorganisation des priorités pour certaines familles mais c'est la mesure la plus simple et la plus efficace pour manger moins salé. C'est aussi le premier pas vers une réappropriation de sa nourriture, démarche essentielle pour les personnes en sur-poids qui veulent maigrir.

Au niveau des pratiques domestiques on peut aussi ne jamais laisser la salière à table ce qui évite des comportements réflexes d'ajout inutile de sel aussi bien de la part des enfants que des adultes.

Si l'on veut rehausser le gout des aliments on peut remplacer le sel par de nombreuses épices comme par exemple le curcuma, le piment, le cumin, le gingembre et la cannelle. Evidemment leur ajout doit, lui aussi, être modéré. Il faut surtout considérer cet ajout d'épices comme la possibilité de varier et de souligner les gouts. Dans la même perspective on pourra ajouter aussi, à la place du sel, des herbes aromatisées.

L'alimentation bio est plus soucieuse de procurer des produits sains au gout authentique. Faire ces courses dans des magasins dépendant de centrales d'achat bio est donc préférable à la fréquentation des grandes surfaces si l'on veut réduire sa consommation globale de sel.

3 - Les risques spécifiques de la consommation excessive de sel pour les sportifs

Une consommation excessive de sel peut entraîner des problèmes de santé tels que une augmentation de la pression artérielle et des problèmes cardiovasculaires graves tels que des accidents vasculaires cérébraux ou des infarctus du myocarde. Durant la pratique sportive en loisir ou en compétition cela peut également entraîner des crampes musculaires et une fatigue accrue, ce qui peut nuire aux performances.

En outre, une consommation excessive de sel peut entraîner une rétention d'eau, ce qui peut causer des problèmes de poids et de forme physique. Les sportifs qui cherchent à perdre du poids ou à améliorer leur condition physique devraient donc être particulièrement vigilant quant à leur consommation de sel.

Ces excès seraient responsables de 25000 décès chaque année dans l'hexagone. Il est vrai que les Français, sportifs ou sédentaires, sont de grands consommateurs de sel. La moyenne se situe actuellement à 8.7 grammes pour les hommes et à 6.7 grammes par jour pour les femmes selon l'agence nationale de sécurité sanitaire, de l'alimentation de l'environnement et du travail (ANSES). Mais certaines personnes peuvent en consommer jusqu'à 10 fois plus! Lorsque l'on sait que l'OMS recommande de limiter les apports de sel à 5 grammes (10 g pour les grands sportifs) et que le besoin minimal est de 2 grammes, on est en droit de s'inquiéter.

4 - De quels produits faut-il surtout se méfier ?

Le problème ne vient pas forcément de l'abus de l'utilisation de la salière de table; on ajoute en moyenne 1 à 2 g avec le salage des plats . La principale source de sel est cachée dans les produits que nous achetons; cette source déjà présente dans les produits de consommation représente 70 % du sel que nous ingurgitons. Au premier rang, on trouve les produits de boulangerie : le pain apporte à lui seul une partie importante de la quantité journalière de sel. Dans de nombreux plats préparés, il est également utilisé de manière courante car il permet notamment de masquer les goûts amers et de faire sortir les goûts sucrés, c'est un exhausteur de goût. De plus, les ajouts de sel augmentent le poids des produits à moindre frais. Enfin le sel est très utile dans la grande distribution soumise à la gestion de stocks énormes de denrées alimentaires périssables car celui-ci permet de maximiser artificiellement le potentiel de conservation des aliments .

On compte jusqu'à 11 principaux groupes d'aliments dont l'apport en sel est excessif ; ce sont:

  1. Le pain et les produits de boulangerie;
  2. La charcuterie;
  3. Les soupes;
  4. Les fromages;
  5. Les plats composés;
  6. Les pizzas, quiches et tartes salées;
  7. Les sandwiches et casses-croûtes;
  8. Les viennoiseries;
  9. Les produits de la mer;
  10. Les viandes et les volailles;
  11. Les condiments et les sauces

A ces aliments il faut ajouter certaines eaux minérales beaucoup trop riches en sodium. Si on suit un régime pauvre en sel, si on a tendance à faire de la rétention d'eau ou encore si on souffre d'hypertension artérielle, d'insuffisance rénale ou artérielle on s'obstiendra de boire régulièrement les eaux minérales Rozana  (493 mg/l), Puits Saint-Georges (430 mg/l), Sainte-Marguerite (302 mg/l), et surtout les deux dernières : Vichy-Saint-Yorre (1708 mg /l) ) et Vichy Célestins (1172 mg /l). Les eaux minérales pauvres en sodium sont : Salvetat (5 mg /l), Perrier (9 mg /l) et San Pellegrino (33 mg /l).

5 - Conclusion

La consommation de sel est cruciale pour les sportifs qui cherchent à maintenir un bon équilibre hydrique et électrolytique, mais on ne doit pas en consommer en excès. La régulation de la consommation de sel est donc importante pour améliorer les performances sportives et maintenir un bon état de santé. Les sportifs peuvent réguler leur consommation de sel en limitant les aliments transformés et en lisant les étiquettes des aliments, en buvant suffisamment d'eau et en consommant des aliments riches en potassium. Les risques de la consommation excessive de sel comprennent l'hypertension artérielle, un risque accru de maladies cardiaques, des crampes musculaires et une fatigue accrue, ainsi qu'un problème de poids et de forme physique. Il est donc important pour les sportifs de surveiller leur consommation de sel pour atteindre leurs objectifs de performance et de santé.

Ces autres conseils nutritionnels peuvent vous intéresser

Pour obtenir des résultats rapides les sportifs commettent de nombreuses erreurs alimentaires . Il mangent par exemple trop de viande en croyant ainsi gagner en force

25 erreurs et préjugés en nutrition sportive

Les bienfaits du thé : Le thé est la boisson la plus consommée au monde après l'eau.

Ananas et cellulite : La bromélaine de l'ananas ne fait pas fondre la cellulite, par contre l'ananas soulage les douleurs d'arthrose

Recherche sur Entrainement-sportif.fr

recherche

Veuillez utiliser le formulaire ci-dessous pour votre recherche

Si vous avez une suggestion ou une question veuillez utiliser l'adresse ci-dessous.

contact

Auteur : , professeur EPS.

retour accueil