Test de condition physique en course à pied

Ce test de condition physique en course à pied associe les données relatives aux pourcentages de fréquence cardiaque maximale (FCM) et de vitesse maximale aérobie ou VMA. Sa finalité est de mettre en évidence le niveau de corrélation entre l'intensité de l'effort et l'adaptation cardiaque du sportif. On part du principe qu'une corrélation parfaite révèle une excellente condition physique . Dans cet état l'organisme du sportif fournit l'énergie nécessaire et suffisante pour l'épreuve demandée. Une corrélation faible est le signe d'une réaction cardiaque insuffisante ou excessive , donc le symptôme d'une fatigue que l'entraineur devra prendre en compte pour adapter la suite de la préparation.

Le test : 5 courses à allure régulière

L'exécution du test consiste à courir 5 fois une distance comprise entre 800 et 1200 mètres. La distance, une fois choisie, ne varie pas d'un essai à l'autre. Elle peut correspondre aux compétences propres de l'athlète évalué ou tout simplement aux contraintes matérielles et spatiales du lieu d'évaluation. Il sera très utile d'être muni d'un cardiofréquencemètre permettant le relevé des temps et des fréquences cardiaques correspondantes. Ces 5 répétitions sont espacées par un temps de récupération de 5 minutes durant lequel on pourra, au choix, s'asseoir, marcher ou même trottiner très lentement. Les 5 essais sont courus à 5 allures différentes croissantes . L'allure choisie est la plus régulière possible . Il ne faut ni accélérer , ni ralentir . Par exemple l'athlète court une première fois à allure très lente juste au-dessus de la marche , une 2° fois à une allure légérement plus rapide en allongeant à peine sa foulée et ainsi de suite pour les essais suivants jusqu'à réaliser le dernier essai à l'allure de son meilleur 10 km.

Remarques sur les procédures choisies

La fourchette de distances choisie (entre 800 et 1200m) permet d'atteindre une fréquence cardiaque stabilisée, en général au bout de une à 2 minutes de course à effort constant, sans trop puiser dans ses ressources. Le nombre d'allures différentes (5) est nécessaire pour obtenir une fiabilité acceptable de la corrélation %FCM-%VMA. Il faut enregistrer grâce au cardiofréquencemètre à la fin de chaque période d'effort le temps réalisé et la fréquence cardiaque atteinte.

C'est le coefficient de corrélation entre le pourcentage de la FCM et celui de la VMA, calculé automatiquemment par le tableur téléchargeable ci-dessous, qui révèle le niveau de forme du coureur; plus il est proche de 1 meilleure est la condition physique.

Le sportif testé pourra aussi bien récupérer entre chaque effort durant environ 5mn en footing léger ou en restant assis sur place. Une durée d'échauffement en footing très léger de 15 minutes doit précéder le test.

Aperçus du fichier et téléchargement

Les données à insérer sur le tableur sont situées dans les cases vertes. Avant le test ce sont la VMA du coureur, sa FCM et la distance d'effort choisie. A l'issue de chaque répétition on incluera le temps d'effort et la fréquence cardiaque atteinte à l'arrivée.

aperçu du Test de condition physique en course à pied

Un graphique permet de facilement visualiser les évolutions entre les vitesses de courses et le rythme cardiaque

aperçu du test condition physique en course

Test de condition physique en course à pied

Si vous souhaitez poser une question relative à cet article ou à votre entrainement vous pouvez contacter directement le webmestre à partir de l'adresse suivante

contact coaching sportif spécialisé