Pathologies de l'épaule

Luxations et entorses acromio-claviculaire

Les luxations et entorses acromio-claviculaires sont une pathologie fréquente chez les sportifs. Elles sont le plus souvent la conséquence d'une chute sur l'épaule ou d'un contact violent avec un autre joueur dans le cas des sports collectifs. Les entorses bénignes sont traitées orthopédiquement, sans intervention intra-corporelle directe. Les luxations peuvent bénéficier dans certains cas grave d'un traitement chirurgical.

Tendinopathie de la coiffe des rotateurs

La coiffe des rotateurs désigne 4 groupes de tendons, les tendons du muscle sous-scapulaire, ceux du sus-épineux, du sous-épineux et du muscle petit rond).

La tendinopathie de la coiffe des rotateurs débute dès l'âge de 20 ans pour aboutir à une rupture des tendons chez une personne sur 2 à 70 ans. Les causes d'apparition sont

  1. une activité motrice, professionnelle ou sportive, excessive,
  2. une mauvaise irrigation sanguine des tendons par obstruction due, par exemple, à des maladies métaboliques telle que la dyslipidémie
  3. une particularité anatomique, l'acromion en forme de crochet ( alors qu'il est normalement plat) , que l'on retrouve dans 40% des individus. L'acromion est l'extrémité triangulaire de l'omoplate en haut et en dehors de l'épine scapulaire. Il est en contact avec la clavicule et forme avec elle, l'articulation acromio-claviculaire.

Il se produit d'abord une inflammation de la bourse sous-deltoïdienne. Sans traitement adapté, l'inflammation touchera ensuite les tendons de la coiffe des rotateurs; on parlera alors de tendinopathie. L'évolution peut aller jusqu'à la rupture. Les douleurs sont en général localisées au niveau du moignon de l'épaule et peuvent irradier dans le bras.

Luxations et instabilités d'épaule

La luxation d'épaule est un accident très fréquent chez le sujet jeune. Elle se produit souvent lors d'une chute ou d'un contact violent avec un adversaire en sport collectif, par exemple lors d'un placage de rugby un peu trop appuyé, surtout si l'adversaire pèse de tout son poids sur le joueur plaqué au moment du contact avec le sol .

Le ligament acromio-claviculaire est souvent le siège de lésions à l'occasion de chutes ou de placage en rugby

Elle peut survenir chez un adulte sédentaire et, dans ce cas, elle peut-être associée à une rupture de la coiffe des rotateurs et à une paralysie du nerf circonflexe qu'il faut détecter le plus précocement possible. Sans traitement spécifique des luxations récidivantes sont à craindre du fait de la fragilisation des ligaments et des tendons.

Tendinites dues à la pratique sportive

Les douleurs d'épaule dites tendinites ne sont pas nécessairement dues à un surentrainement. Elles peuvent aussi être la conséquence de limitations dans l'amplitude de mouvement de l'articulation entraînant des frottements anormaux lors des mouvements. Ils sont responsables de l'apparition de l'inflammation et de douleurs irradiant dans le bras, en particulier pour le long biceps. Afin d'éviter cette évolution conduisant invariablement à l'arrêt parfois définitif de la pratique sportive il faut absolument s'échauffer méthodiquement et ainsi provoquer une irrigation progressive et optimale et, par voie de conséquence, un épaississement des surfaces cartilagineuses des os de l'épaule, humérus, omoplate et clavicule.

Les meilleurs exercices d'échauffement pour l'épaule sont des rotations simultanées ou alternatives des bras à vitesse réduite en veillant à aggrandir progressivement l'amplitude des cercles tout en gardant le reste du corps immobile et gainé. Un simple bâton ou un élastique tenu par les deux mains permettra d'aller plus loin dans l'ouverture des épaules et ainsi dans la diminution de la cyphose dorsale en redressant le buste et en rapprochant les omoplates par tonification des deltoïdes, des trapèzes, des muscles dorsaux et du rhomboïde en particulier.

Omarthrose (arthrose de l'épaule)

L'omarthrose est l'arthrose de l'articulation gléno-humérale. Elle correspond à une usure du cartilage entre la tête humérale et l'omoplate. Elle est beaucoup plus rare que celle de la hanche mais peut être très invalidante.

Épaule