Courir à jeun pour maigrir en brûlant les graisses en excès

Courir à jeun le matin habitue le corps à mobiliser ses réserves et contraint les graisses à fournir de l'énergie utilisable. Il faut néanmoins se montrer patient et assidu pour observer une baisse sensible des graisses corporelles par cette approche de la course à pied.

courir a jeun

Courir à jeun pour mobiliser les graisses

Suite à un épuisement de la glycémie on observe une utilisation accrue des acides gras (graisses); la dégradation est alors multipliée par 5! (phénomène observé sur plusieurs semaines). Après une courte période d'adaptation, une autre source lipidique,le glycérol, sera mis à contribution et transformé par le foie pour fabriquer du glucose destiné à nourrir les organes vitaux (cerveau et coeur) durant vos sorties à jeun du matin. Courir ainsi habitue le corps à mobiliser ses réserves et à force, contraint les graisses à fournir de l'énergie utilisable. Il faut néanmoins se montrer patient et assidu pour observer une baisse sensible des graisses corporelles.

Prenez de l'avance, courez à l'aube

Courir à jeun à l' aubeSuite à une nuit de jeûne votre glycogène musculaire est au plus bas. Le but de ce footing matinal est d'épuiser le dernier des stocks de sucre organique disponible : le glycogène hépatique (environ 60g présent dans le foie). Plus vous puiserez régulièrement dans cette faible réserve de sucre, plus celui-ci se dégradera rapidement. Ainsi après un temps d'adaptation, le corps puisera à son tour dans une autre source d'énergie : les triglycérides ou acides gras!

La diminution de l'adiposité

Courir à jeun : Courir à jeun ne semble pas une technique vouée à la performance et son but essentiel doit résider dans la diminution de l'adiposité - Jean BERTHET Entraîneur CHS Niveau 4-Formateur

Conseils et mise en garde

Ce réveil musculaire se compose d'un léger footing en aérobie = 20 mn maxi + 5 mn d'étirements à répéter 3 à 4 fois/semaine. Le ravitaillement se fait à l'eau pure (0,500 ml à boire jusqu'au petit déjeuner). La fréquence cardiaque est personnelle à chacun, cependant pour brûler un maximum de graisse, vous devez pouvoir tenir une conversation sans essoufflement.

Un footing hebdomadaire de 50 mn maximum peut accélérer ce phénomène de fonte de graisse. Mais au delà d'1h il y a production de corps cétoniques. Les corps cétoniques sont des déchets issus de la dégradation des graisses et des acides aminés.Prolonger cet état appelé cétose, s'avère dangereux pour la santé (diabète et problèmes rénaux).

De plus la systématisation des séances à jeun risque d'engendrer un état de méforme persistante; en effet quand le coureur aura trop puisé dans ses réserves glucidiques et lipidiques, il entamera son capital protidique. Petit à petit, il sera en catabolisme (ensemble de réactions chimiques de dégradation) et détruira ses propres protéines musculaires.

Pour éviter cela le coureur qui choisit l'entraînement à jeun devra adopter une précaution alimentaire supplémentaire. Pour compenser le catabolisme protéique, il devra augmenter l'apport protidique en ajoutant à son petit-déjeuner quotidien, par exemple, un yaourt ou un oeuf à la coque ou un dérivé de soja.

Conclusion

Cette pratique nécessite une bonne connaissance de soi. Il est conseillé d'être vigilant dans les premières minutes de la sortie pour éviter les accidents (entorse, claquage...). Les premiers temps pour éviter toute mauvaise surprise emportez avec vous un gel énergétique ou quelques fruits secs (raisins, figues, dattes). Pour les sportifs diabétiques cette méthode est à pratiquer après conseil du medecin.

retour sous-menu course a pied sur entrainement-sportif.fr