Body Dysmorphic Disorder

Le Body Dysmorphic Disorder, aussi appelé en Français dysmorphophobie ou peur d'une dysmorphie corporelle, est un trouble anxieux qui amène à se focaliser sur une partie de son corps considérée à tord comme atteinte d'un défaut physique important. Il n'y a objectivement pas de défaut mais la personne atteinte de ce trouble est persuadée du contraire.

Le défaut imaginaire concerne n'importe quelle partie du corps

La morphologie générale mais aussi toutes les parties du corps considérées séparément peuvent catalyser cette angoisse. Le nez peut être jugé trop long, les oreilles trop grandes, la bouche trop fine ou au contraire trop épaisse.

l' anorexie mentale est une dysmorphophobie
Une personne anorexique ne perçoit pas son reflet tel qu'il est réellement

Sont concernés par ce trouble les anorexiques car pour eux la minceur n'est jamais jugée suffisante mais aussi certains culturistes qui au contraire considèrent qu'ils ne sont pas assez massifs; c'est alors la musculature qui est jugée insuffisante, trop peu volumineuse. Miroirs, balance et rubans de mesure deviennent alors autant fréquentés que haïs car ils ne renvoient jamais l'image attendue.

la mesure constatée n'est jamais parfaite
Un culturiste atteint de dysmorphophobie ne sera jamais satisfait de ses mensurations

L'obsession de la musculature parfaite, muscle dysmorphia

musculature parfaiteLes hommes et femmes souffrant de muscle dysmorphia sont préoccupés par une musculature supposée insuffisante. Il ne s'agit pas d'un banal complexe, mais d'une véritable obsession. Ces sportifs pratiquent des exercices physiques intensifs excessifs, sources de problèmes musculaires et tendineux, sans jamais réussir à atteindre une musculature qu'ils jugeraient correcte. C'est en cela que leur problème est superposable à celui des anorexies mentales : la minceur n'est jamais suffisante, comme ici, la musculature, même hypertrophiée est toujours jugée insuffisante

On peut rencontrer des bodybuilders atteints de cette muscle dysmorphia bâtis comme des Mr Muscles, se jugeant maigrichons et pas assez virils.

Les dangers de cette maladie sont les troubles entraînés par les produits dopants utilisés, par la musculation à outrance et aussi par un certain isolement relationnel dû à une très basse estime de soi.

En urgence les traitements médicamenteux utilisés pour réduire cette angoisse reposent sur des antidépresseurs de la famille des inhibiteurs de recapture de la sérotonine. Sur le long terme il est possible de suivre une thérapie encadrée exclusivement par un psychologue clinicien officiellement agréé. La qualité et le professionnalisme du soignantsu devra être clairement analysée car le patient étant psychiquement affaibli il existe un risque de dérive et de dépendance vis à vis de personnes influentes mal intentionnées.

Lire à ce sujet du Dr Jean Tignol, les défauts physiques imaginaires, aux éditions Odile Jacob.

Addiction Sportive, Addiction Positive : Et vous, etes-vous Addict ?

programmes d'entrainement sportif